Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

hésitation sur la taille des batons
(1 visualisation(s)) (1) Invité
  • Page:
  • 1
  • 2

SUJET: hésitation sur la taille des batons

Re:hésitation sur la taille des batons il y a 12 ans, 5 mois #7

Bonjour Laurence ! Tu as jetté un coup d'oeil au coupe vent DACHSTEIN du site ? Moi je l'utilise et je le trouve très bien



Détails : spidernet.fr/44-veste-coupe-vent.html
Pièces jointes:
  • FR
  • Hors ligne
  • Moderator
  • Créateur et administrateur du site
  • Message: 608
  • Karma: 1
Dernière édition: il y a 12 ans, 5 mois par FR.

Re:hésitation sur la taille des batons il y a 12 ans, 4 mois #8

Bonjour,
Quelques réflexions au sujet des coupe-vents et autres vestes imperméables et respirantes...
Une bonne veste imperméable et respirante(le plus important) est relativement chère à l'achat, mais, bien fabriquée, bien entretenue, elle peut durer une bonne dizaine d'années. J'ai utilisé ma première veste en goretex durant dix-huit années. Elle me sert désormais de coupe-vent, l'imperméabilité n'étant plus assurée.
Ceci pour préciser la durabilité du matériel.
Il existe sur le marché d'autres types de membranes (commercialisées par Raidlight, Decathlon, Asics,...), tout est affaire de compromis, des vêtements portés sous ce type de veste (oubliez définitivement tout ce qui est coton), du niveau de transpiration, de sensations. Les membranes les plus performantes sont, à mon humble avis, suite à de nombreuses sorties été comme hiver, avec vent, pluie, neige,... le goretex et l'alpex (utilisé par Raidlight). Il est difficile de proposer mieux, ou alors on se retrouve avec deux ou trois types de vestes, il est difficile de concilier les différents paramètres. Je ne connais pas le modèle Dachstein, il faut tester. Il faut prévoir entre 100 et 150 euros pour disposer réellementd'un produit de qualité, les soldes permettent de réliser de substantielles économies. Au delà, l'investissement ne me semble pas justifié.
Une dernière information: au cours d'une course, sur certaines portions du trajet, en montagne, (avec port d'un sac à dos), la température atteignait -15° avec les rafales de vent, la veste est restée souple et fonctionnelle, non raidie par le froid. C'est un indicateur de qualité, plutôt extrême, certes, mais qui permet de bien situer le débat.
  • Ô gringo
  • Page:
  • 1
  • 2
Temps de génération de la page: 0.28 secondes